« Que ce soit le chant d'une lampe ou bien la voix de la tempête
que ce soit le souffle du soir ou le gémissement de la mer, qui t'environne
toujours veille derrière toi une ample mélodie, tissée de mille voix,
dans laquelle ton solo n'a de place que de temps à autre.
Savoir à quel moment c'est à toi d'attaquer, voilà le secret de ta solitude... »

Rainer Maria Rilke, Notes sur la mélodie des choses

 

Témoin de notre identité profonde, véritable empreinte de notre personnalité, la voix se fait tour à tour miroir et révélateur de nos joies, troubles, fatigues et autres émotions et maux qui nous traversent. Son utilisation quotidienne nous semble évidente et réflexe, il n'en demeure pas moins que nombre d'entre nous (notamment celles et ceux dont le métier en dépend : acteurs, chanteurs, professeurs, conférenciers...) s'interrogent sur son contrôle, sa maîtrise et l'éclosion de ses richesses.
Par une pratique régulière d'un travail respiratoire, physique, et bien évidemment vocal, il est possible (et ce quelque soit son âge et sa pratique) de s'approprier cet outil fondamental, indispensable à notre bien-être et à notre désir de communication.

Depuis plusieurs années, en partenariat avec différentes structures associatives (Découvertes, Ventu di Mare...) Pascal Arbeille dirige des ateliers de recherche en placement vocal. Naviguant entre paroles et chants, le voyage nous emmène de verticalités en horizontalités, de rythmes en polyrythmes, de monodies en polyphonies et nous ouvrent les portes des musiques du monde ainsi que des écritures musicales improvisées.

Mais avant toute investigation vocale, il est bon de préparer son corps... Depuis plusieurs années, Pascal Arbeille travaille en étroit partenariat avec Claire Tourneux pour cette approche toute sensible et délicate :
« Trouver sa voix » dépend de notre fonctionnement physique et surtout du rapport que nous avons avec notre corps ; de notre écoute et surtout de notre proprioception (sens interne du mouvement).
Claire utilisera la pédagogie perceptive (selon Danis Bois) dans l’objectif d’unifier corps et pensée pour déployer une présence à soi et optimiser ses potentialités vocales.
Les enjeux seront de se percevoir dans sa globalité, d’accorder son corps instrument tout en s’accordant avec le groupe par des mouvements d’ensemble doux et lents, accessibles à tous.

Un temps accordé où vocaliser revient à laisser danser son âme !

« Le chant est un fleuve où les paroles communiquent avec leurs sources. »
Jean Monod, Wora, la déesse cachée

 

Additional information


Conception Karl Brochard (c) 2015 - L'instant avant l'aube